Choubaka bûcheron

Avant l’arrivée de la saison hivernale et de ses premiers frimas, Choubaka se transforme en véritable bûcheron. Armé de sa tronçonneuse, il abat d’abord quelques arbres morts, abimés ou malades, débite ensuite les troncs en rondins, puis fend les plus grosses bûches sur le billot à coups de masse, avant de les stérer méthodiquement et soigneusement. Cette réserve de bois de chauffage, entreposée à côté de la maison de campagne, alimentera ainsi l’hiver durant, le foyer de la cheminée. (remarque : chaque année, le nombre d’arbres plantés dans la parcelle de forêt où ces photos ont été prises, est supérieur à celui des arbres coupés.)