Choubaka fête les ondes gravitationnelles

Le 20 mars c’est le premier jour du printemps, mais on fête également en France la nuit des ondes gravitationnelles. Prédites il y a 100 ans par Albert Einstein, les ondes gravitationnelles ont été observées pour la première fois le 14 septembre 2015 à l’aide des interféromètres géants Ligo aux États-Unis. Elles sont produites notamment par des phénomènes cosmologiques extrêmes comme la collision de trous noirs ou la fusion de deux étoiles à neutrons. Elle se propagent dans l’univers à la vitesse de la lumière, traversent la matière et ont la particularité de déformer l’espace-temps lors de leur passage. Ci-dessous, Choubaka réalise une performance artistique en nous donnant une illustration de la contraction et de la dilatation de l’espace au passage d’une onde gravitationnelle (crédit photo : NASA).

Démonstration en images :

A l’issue de cette démonstration, Choubaka parvint à transcender l’espace et le temps, à percevoir dans toute sa plénitude l’énergie gravitationnelle du cosmos et éprouva alors une sorte d’extase métaphysique, d’éveil spirituel.